Historique

Les prémisses

A la demande de la Confédération Paysanne et selon la volonté de M. Le Pensec, Ministre chargé de l’Agriculture, un rapport est commandé à M. Dominique Blatin, Ingénieur Général du GREF et à M. Jean-Jacques Bénetière, Inspecteur général de l’Agriculture, sur les effets des champs électriques et magnétiques sur les animaux d’élevage. Leurs conclusions mettent l’accent sur la vétusté de certaines installations, sur la nécessité de sécuriser les réseaux de distribution en milieu rural et d’aider les agriculteurs à résoudre un certain nombre de problèmes vétérinaires pouvant être liés aux manifestations électriques.

A la suite de ce rapport, le ministère de l’Agriculture et EDF signent un protocole qui crée un "Groupe Permanent sur la Sécurité Electrique dans les élevages agricoles et aquacoles" (GPSE) pour la période de 1999 à 2003. Le 8 septembre 1999, M. Bertrand Hervieu, membre du cabinet de M. Jean Glavany, ministre chargé de l’Agriculture, en confie la présidence au Professeur François Gallouin, vétérinaire et professeur d’AgroParisTech en lui adressant une lettre de mission.

François Gallouin constitue pour cela un groupe d’experts, sans existence formelle, qui l’aide à mener les premières expertises sur le terrain.

En février 2006, la volonté des pouvoirs publics de poursuivre dans cette voie est réaffirmée par un second protocole "relatif au plan d’action concerté entre l’Etat, EDF et RTE pour promouvoir la sécurité électrique en milieu agricole". Il est mis en place jusqu’au 31 décembre 2008 et une nouvelle lettre de mission est confiée au Pr. Gallouin afin qu’il en assure le pilotage. En 2009, un "Bilan des actions entreprises dans le cadre du 2ème protocole 2006-2008" est établi par lui.

Le Pr. Gallouin, dans son rapport de 2009, conclue sur la nécessité de renouveler les protocoles précédents. Cependant, cette mission n’est pas reconduite et pendant plusieurs années, entre 2009 et 2014, les activités du GPSE sont mises en sommeil. En 2010, le Pr Gallouin et le Dr Laval publient un article qui fait le bilan de cette première phase.

Le GPSE actuel

L’ancien GPSE fonctionnait jusqu’alors sans structuration formelle. En 2014, des représentants des Chambres d’Agriculture et des industriels de l’électricité décident de mettre en place une structure qui pourrait reprendre le flambeau de l’ancien GPSE dont la mission n’a pas été reconduite.

Ils créent donc une association loi de 1901, qui conserve l’acronyme "GPSE" mais qui devient le "Groupe permanent pour la sécurité électrique en milieu agricole". Ses membres fondateurs sont l’Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), Réseau Transport d’Electricité (RTE) et Electricité Réseau Distribution France (ERDF, devenu Enedis). Le ministère en charge de l’Agriculture, le ministère en charge de l’Environnement et le ministère en charge de l’Energie en sont également membres.

En 2015, la présidence du nouveau GPSE est confiée à M. Claude Allo.

La même année, le Consuel rejoint l’association GPSE. L’année suivante (2016), celle-ci s’étoffe avec l’arrivée de nouveaux membres : France Energie Eolienne (FEE), le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et la Confédération Nationale de l’Elevage (CNE).

Lire aussi : Idées fausses sur le GPSE